Téléphone

699 07 27 98 / 672 30 43 64

Email

cours@erfolg-zentrum.de

Adresse

Douala - Cité Sic

Exprimer de la commisération

Sympathiser

Pour exprimer de la sympathie ou de l’empathie, l’un des éléments suivants peut être utilisé :

jmd. tut jmdm. Leid‘qn. a pitié de qn.’

Pech haben“être malchanceux”

Mitleid für etw./mit jmdm. haben‘avoir de la sympathie pour qc./avec qn.’

mit jmdm. mit*fühlen« sympathiser avec qn.

Verständis für etw. haben ‘faire preuve de compréhension pour qch.’

jmdm. Verständnis entgegen*bringen« montrer à qn. compréhension’ jmdm. etw. nach*fühlen/nach*empfinden« comprendre les sentiments de qn » sich in jmds. Lage (hinein*)versetzen « se mettre à la place de qn »

(a) Pour exprimer de la tristesse à propos de quelque chose, utilisez

Es tut mir (wirklich) Leid.

Je suis vraiment désolé.

(b) Mais avec les gens, utilisez :

Er/Sie tut mir Leid.

Je suis désolé pour lui/elle.

Die Kinder tun mir Leid.

Je suis désolé pour les enfants.

Alternativement, « pauvre » peut être placé avant la personne ou après du/Sie :

Der arme Willi !/Die arme Frau !

Pauvre Willi !/La pauvre femme !

(c) Il existe un large éventail d’exclamations possibles qui transmettent la sympathie. Le plus

communs sont :

Schade !

Quel dommage!

Das ist (aber) schlimm/schrecklich/schade !

C’est mauvais/horrible/dommage.

Pech (gehabt)! (informel) Pas de chance !

So ein Pech !/Was für ein Pech !

Quelle malchance.

Du bist ein echter Pechvogel !

Vous êtes vraiment malchanceux / une zone sinistrée ambulante.

(d) Pour exprimer de la sympathie pour la situation de quelqu’un, les Allemands peuvent utiliser l’un des termes suivants : Mitleid‘pitié/compassion’ et les adjectifs mitleidvoll/mitleidig‘compassion/pitié/sympathique’, ou Mitgefühl‘sympathie’ et le verbe mit*fühlen‘ éprouver de la sympathie pour quelqu’un/sympathiser avec quelqu’un :

Ich kann mit dir mit*fühlen.

Je peux sympathiser avec vous.

Ich habe großes Mitleid mit ihr.

J’ai beaucoup de sympathie pour elle.

Er hat sein Mitgefühl ausgesprochen.

Il a exprimé ses sympathies.

Frau Debus hat viel Mitgefühl für meine Sorgen gezeigt.

Mme Debus a montré beaucoup de sympathie pour mes préoccupations.

(e) La compréhension pour quelqu’un ou quelque chose est exprimée au moyen de Verständnis :

Sie müssen Verständnis für seine Probleme haben.

Vous devez montrer une certaine compréhension pour ses problèmes.

Wir müssen ihnen Verständnis entgegen*bringen.

 (formel) Nous devons leur montrer une certaine compréhension.

(f) Les limites de la sympathie peuvent être exprimées par :

Ich kann Ihnen das nach*fühlen/nach*empfinden, aber ich kann ja nichts dafür.

Je peux comprendre vos sentiments mais je ne peux rien y faire.

Erwarte kein Mitleid von ihm.

N’attendez aucune pitié de sa part.

(g) Pour persuader quelqu’un de voir quelque chose d’un autre point de vue, utilisez :

Versuche doch einmal, dich in meine schwierige Lage zu versetzen.

Essayez de le voir de mon point de vue./Essayez d’apprécier dans quelle position difficile je me trouve.

 

Consoler

jmdn. trösten ‘pour consoler qn.’

sich trösten“se consoler”

jmdn. über etw.(= selon)

hinweg*trösten‘aider qn. sur qc.’ J

mdm. Trost zu*sprechen/bringen « pourconsolerqn.

(a) Pour consoler une personne immédiatement après qu’elle a accidentellement endommagé quelque chose, dites :

Es macht nichts./Es ist schon OK.

Ça n’a pas d’importance./C’est bon.

Es ist doch (gar) nicht so schlimm.

Ce n’est pas (du tout) si mal.

(b) Pour encourager quelqu’un qui se sent « déprimé », on pourrait dire :

Bon coup !

(Allez) réjouissez-vous !

(c) Les mots Trost, tröstenet tröstlich sont les moyens normaux d’exprimer la consolation.

Pour exprimer l’acte de consoler quelqu’un, utilisez :

Der Pfarrer hat ein paar tröstende Worte gesagt. Le prêtre/ministre a dit quelques mots de réconfort.

Mein Bruder hat mich über die Krise hinweggetröstet.

Mon frère m’a aidé à surmonter (litt. « m’a consolé ») la crise.

Er hat der Frau Trost zugesprochen/gebracht.

 Il l’a consolé/réconfortée.

Le moyen de consolation qui suit trösten s’exprime par mit :

Er tröstet sich mit dem Gedanken an das Geld.

Il se console en pensant à l’argent.

Se sentir réconforté ou consolé par quelque chose est exprimé au moyen de Trostou

tröstlich :

Es ist ein Trost/tröstlich zu wissen, dass du immer da bist.

C’est un confort / réconfortant de savoir que vous êtes toujours là.

C’est un soulagement que tout soit maintenant terminé.

Das Kind est unser einziger Trost.

L’enfant est notre seul réconfort.

Zum Trost kann ich Ihnen sagen, dass wir zur Zeit ähnliche Probleme haben.

Cela peut vous réconforter de savoir que nous rencontrons actuellement des problèmes similaires.

Les expressions ironiques assez courantes sont :

Das ist ein schwacher/schöner/schlechter Trost.

C’est un certain confort (c’est-à-dire pas beaucoup de confort).

Das ist ja sehr tröstlich !

Un certain confort qui est.

Trösten Sie sich ! ou tröste dich ! sont utilisés dans un sens ironique lorsqu’ils parlent à une personne ayant un problème de la difficulté similaire de quelqu’un d’autre – dans le sens de « consolez-vous en pensant que vous n’êtes pas le seul ».

 

Deuil

un etw. (= dat.) Anteil nehmen ‘être désolé pour qch’

mit jmdm. (mit*)fühlen ‘ressentir pour qn.’

(jmds.) Leid teilen ‘partager le chagrin de (qn.)’

entschlafen/hin*scheiden ‘décéder/mourir’

um jmdn. trauern ‘faire le deuil de qn.’

(a) Les sympathies à quelqu’un, personnellement ou par écrit, peuvent être transmises par l’un des éléments suivants :

Mein herzliches/aufrichtiges Beileid zum Tode deiner Schwester.

Mes plus sincères/sincères condoléances pour le décès de votre sœur.

Wir sind in Gedanken bei euch.

Vous êtes dans nos pensées. Plus formellement, on pourrait écrire :

Wir nehmen Anteil am Tode Ihres Mannes.

Nous sommes profondément désolés du décès de votre mari.

Wir möchten Ihnen unser aufrichtiges Beileid ausdrücken/ aussprechen.

Nous tenons à vous exprimer nos sincères condoléances.

Zutiefst erschüttert hörten wir vom Tode Ihrer Frau.

Nous avons été profondément choqués d’apprendre le décès de votre épouse.

Le plus formellement de tous :

Bitte nehmen Sie mein tiefempfundenes Mitgefühl zu Ihrem schweren Verlust entgegen.

Veuillez accepter ma profonde sympathie pour votre terrible perte.

(b) Sur une carte, on pourrait écrire :

Mit tiefstem Beileid.

Avec sympathie la plus profonde.

Wir fühlen mit Ihnen.

Nous ressentons pour vous.

Wir teilen Ihr Leid.

Nous partageons votre chagrin.

(c) Une notice nécrologique dans le journal pourrait employer les verbes très formels et littéraires

entschlafen et hin*scheiden :

Gestern entschlief nach langem Leiden mein lieber Gatte, Rudolf Engel.

In tiefer/stiller Trauer, Katharina Engel.

Mon mari bien-aimé, Rudolf Engel, est décédé hier des suites d’une longue maladie. Malheureusement manquée par Katharina Engel.

Am Freitag schied nach kurzer Krankheit meine liebe Frau, Mechthild Sammer, hin. In Stiller Trauer, Alois Sammer.

Ma chère épouse bien-aimée, Mechthild Sammer, est décédée vendredi des suites d’une courte maladie. Malheureusement manqué par Alois Sammer.

Wir trauern um unseren verstorbenen Bruder, Harald Meier.

Nous pleurons la perte de notre frère récemment décédé, Harald Meier.

(d) Un autre avis de journal typique est :

Wir bedanken uns für alle Beileidsbeweise.

Merci pour toutes les expressions de condoléances.

(e) La raison de l’absence d’une personne ou de l’annulation d’un événement peut être donnée comme suit :

Wegen eines Trauerfalls in der Familie muss die heutige Veranstaltung leider aus*fallen.

En raison d’un deuil familial, l’événement d’aujourd’hui a dû être annulé.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Print
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x